Qu’exige la banque au client afin d’approuver son prêt hypothécaire?

Qu’exige la banque au client afin d’approuver son prêt hypothécaire?

16/5/2017

Obtenir un prêt hypothécaire en 2017 sera un peu plus facile que l’année dernière, ou du moins c’est ainsi que le présentent les économistes et membres du secteur bancaire. Le regain, bien que lent, évoque le travail un peu plus stable, une certaine confiance retrouvée et une augmentation de la demande de logements (ainsi que des prix, surtout dans les zones urbaines). Le pire paraît être derrière nous et de nombreuses familles considèrent déjà le fait d’investir de nouveau dans l’immobilier. Mais, qu’est ce qui a changé ? Les banques sont-elles plus exigeantes aujourd’hui quant aux conditions à remplir afin d’obtenir un prêt ? Dans quels cas s’accorde, de nos jours, une demande de prêt hypothécaire ?

Même si chaque établissement bancaire dicte ses propres règles et chaque demande est un casse-tête, certains facteurs sont toujours pris en compte, et par conséquent, les connaitre pourrait vous aider à atteindre votre objectif si vous vous préparez correctement avant de passer le pas de la porte de la banque. De plus, il vous convient de savoir ce qu’exigera la banque dans le cas où vous seriez un acheteur étranger (Lien). Dans cet article, nous vous résumerons certaines de ces conditions, tirées de l’information interne des propres établissements bancaires espagnols : 

  • Montant de l’estimation et valeur d’achat

La première chose que cherchera à savoir la banque vers laquelle vous vous tournerez, sera la valeur d’expertise et le prix de vente de l’immeuble que vous souhaitez acquérir. De nos jours, les choses ont changé et, bien qu’il y a des années il s’agissait d’une pratique courante, il est très difficile aujourd’hui d’arriver à un financement à cent pour cent de votre logement, ce qui est plus en rapport avec le risque de perte de valeur de l’immeuble hypothéqué qu’avec le risque de l’impayé. Actuellement, il est concédé autour de 70-80 pour cent de la valeur de l’hypothèque, bien que dans certains cas ce pourcentage puisse être inférieur.

  • Capacité de remboursement du prêt

Afin de se voir accorder un prêt, la clé est la capacité de remboursement du demandeur. Il est indispensable que celui-ci puisse faire face aux paiements sans difficultés, et pour le vérifier il faut prendre en compte les revenus nets. Plus ils sont élevés, logiquement, meilleur c’est. Dans tous les cas, les crédits (au total) du client ne doivent pas dépasser 34% des revenus mensuels. De cette manière, le signataire pourra faire face à une éventuelle hausse des taux d’intérêts sans soucis et maintenir une marge de dépenses suffisante.

  • Stabilité professionnelle et garants

Ce n’est pas la même chose d’être un travailleur indépendant, que d’avoir un contrat à durée déterminée, un contrat à durée déterminé ou être fonctionnaire. Chaque profil implique des risques (même s’il est certain que la situation personnelle du sollicitant puisse changer au cours de sa vie). En général, les établissements bancaires évaluent la stabilité professionnelle du sollicitant, bien que, faute de celle-ci, il y ait d’autres possibilités. Par exemple, avoir un garant : il s’agit d’un élément fréquent qui garantit la responsabilité de paiement du crédit et accorde une plus grande solidité lors de son octroi. Les garants sont un bon mécanisme pour réduire les profils à risque en cas de prêts hypothécaires compliqués.

  • Economies disponibles

De nos jours, il est difficile de se voir accorder un prêt hypothécaire à 100%, ce qui inévitablement nous oblige à compter sur nos économies. Pour décider du montant à accorder, voici les options souvent proposées :

  1. Accorder le montant le plus faible entre : le 100%  du prix de vente et 80% de la valeur estimée par l’expertise. A ce montant, s’ajoute les frais, qui représentent au moins 10%  du prêt sollicite, et qui doivent être déjà économisés.
  2. Accorder le montant le plus faible entre 80% du prix de vente et celui de l’expertise, obligeant le sollicitant hypothécaire à utiliser ses économies pour faire face à 20%  du prix de la maison ainsi qu’aux frais. 

Sans économies, de nos jours, il est pratiquement impossible de demander un prêt, sauf s’il existe d’autres garanties.

  • Etre à jour des paiements

Etre libre de toutes dettes est la clé pour demander un prêt hypothécaire. Apparaître dans un listing de débiteurs défaillants, bien que ce soit pour une facture de téléphone, est une garantie certaine de refus de la sollicitude. Il est impossible de se voir accorder un prêt hypothécaire en cas d’apparaître dans le RAI ou ASNEF.

Vous avez besoin d’aide pour demander votre prêt ? Vous souhaiter réviser point par point votre contrat d’hypothèque avant de le signer ? Consultez-nous et nous vous aiderons.

  derecho inmobiliario

Native speakers

Avocats natifs

Cabinet international ayant plus de 10 ans d’expérience

Cabinet international ayant plus de 10 ans d’expérience

Structure solide et multidisciplinaire

Structure solide et multidisciplinaire

Plus de 300 clients internationaux chaque année

Plus de 300 clients internationaux chaque année